REC Rugby Rennes Site officiel


Nouveau promu en Fédérale 1 le 27 mai 2018

Fédérale 1, avant-match – J2

Zoom sur Vincent Wenger avant le déplacement à Suresnes

Accueil > Equipes séniors > Zoom sur Vincent Wenger avant le déplacement à Suresnes
Troisième-ligne solide, Vincent Wenger est arrivé de Bobigny cet été. Sa formation en région parisienne, l'équipe de France Universitaire, la Bretagne, ses objectifs au REC... Portrait avant la deuxième journée de championnat face à Suresnes.
REC-Nantes
Vincent Wenger, ballon en main, face au Stade Nantais. Jorge Gonzalez au soutien ©Jacques Moureau
Dax-REC
Montée défensive contre Dax : Gaëtan Béraud, Vincent Wenger, Bastien Le Picaut et Rome Taelega (de gauche à droite) ©@Anais_Rmr
Dax-REC
Le groupe noir et blanc face à Dax (J1) ©@Anais_Rmr

25 novembre 2017, Stade Henri Wallon, les Rennais se déplacent à Bobigny dans le cadre de la huitième journée du championnat Fédérale 2. Vincent Wenger est titularisé au centre de la troisième-ligne balbynienne. Pour la première fois, le natif de Seine-Saint-Denis (qui a grandi en Seine-et-Marne), croise la route du REC. Il y signera huit mois plus tard. ''Au premier abord, j'ai eu l'image d'un club très structuré. Je voyais une équipe très bien organisée qui inspirait rigueur et régularité''. Avant de devenir titulaire au sein de l'équipe fanion de l'AC Bobigny 93 puis de rejoindre la Bretagne, Vincent a d'abord débuté le rugby au RICPL, le club de Lagny-le-Sec. ''Mon père m'a mis très tôt dans le rugby, c'était lui mon premier entraîneur, un passionné que j'ai suivi très tôt sur les terrains''. Il se met ensuite au judo avant de reprendre le rugby. ''J'ai fait les sélections départementales et Bobigny m'a contacté. J'ai rejoint le club en deuxième année U19''. 

France U avec Sébastien Fasquel

En parallèle, le troisième-ligne suit un cursus universitaire en STAPS puis intègre le centre de formation du club, entraîné par Antoine Cazot et Boris Bourahoua. Il réussit ensuite avec succès le passage dans le groupe senior : lancé à deux reprises en Fédérale 1 contre Rodez puis Saint-Jean-d'Angély, il s'affirme lors de la descente du club. ''On avait un groupe très hétérogène et l'annonce de la descente en Fédérale 3 nous a mis un coup sur la tête, mais je suis très attaché à Bobigny''. Alors qu'il évolue encore dans le 93, il est d'ailleurs sélectionné en équipe de France Universitaire et participe au large succès face aux Anglais. ''C'était une expérience folle avec des joueurs qui connaissent le très haut niveau, qui ont joué en Top 14 ou en PRO D2. Il y avait une ambiance géniale, au niveau du match, en terme d'intensité, c'était proche de la Fédérale 1. J'aimerais vraiment y retourner''. Il côtoie alors le réciste Sébastien Fasquel, formé au club. ''On a directement accroché, on se titillait comme on était dans la même poule. Il parlait de Rennes comme si c'était Barcelone au foot (rires). Il m'a poussé à venir en me disant que c'était la folie ici. À partir de ce moment, même si j'avais d'autres pistes, je me suis concentré sur Rennes  ; le fait que le club m'ait contacté très tôt, dès décembre, a aussi joué''. 

Vincent se caractérise comme un joueur qui souhaite mettre de la ''densité'' dans ce qu'il entreprend sur le terrain. ''J'aime les courses, me déplacer, défendre et jouer des duels offensifs surtout''. En terre rennaise, il vient suivre un Master EOPS (Entraînement et optimisation de la performance sportive) en STAPS et va par conséquent notamment travailler avec le centre de formation du club. L’acclimatation qu'il souhaite va, selon lui, de pair à l'adaptation au territoire : ''je caractériserai la Bretagne comme terroir. Il y a des valeurs que j'aime assez. Je suis parti pour devenir Breton, je le souhaite en tout cas. D'ailleurs, je vais sûrement changer ma plaque d'immatriculation, 35 à la place de 77 (rires)''. Du côté du carré vert, il espère ''jouer le plus possible'', dans une équipe qui l'a marqué par sa cohésion, ''c'est la première fois que je vois ça, tout le monde se parle, la préparation estivale a aussi soudé le groupe''. 

Duel prometteur

Titulaire à Dax lors de la première journée, le troisième-ligne a multiplié les charges, se montrant très actif pendant 80 minutes : ''J'avais à cœur de faire un bon match. Sur le plan personnel, je voulais rendre hommage à un ami que j'ai perdu récemment. Au niveau du jeu, c'est bien de percuter mais comme disait Antoine Cazot : ''rentrer dans un mur tout le monde peut le faire'', donc il faut être capable d'aussi faire la différence sur les appuis''. Au programme de la deuxième journée, les Bretons se déplacent à Suresnes. Même si les Franciliens se sont difficilement inclinés lors de la première journée (21-40) face à Trélissac, le morceau s'annonce coriace. Menés par le capitaine Benoît Guyot, notamment passé par le Biarritz Olympique, les Suresnois participent à leur deuxième année consécutive en Fédérale 1. Pendant de nombreuses saisons, les Verts et les Noir et Blanc ont croisé le fer à l'étage du-dessous. Il est désormais question  d'un duel ardu, capital dans la quête du maintien. ''Comme le disent tout le temps les coachs, il faut faire quelque chose là-bas. On doit prendre des points'', explique Vincent. ''On va être attendus en défense, sur l'intensité et sur l'entame par rapport aux derniers matchs'' appuie-t-il. 

Au néo-breton de conclure, ''je voudrais faire une dédicace à mon ami Yakine Djebarri que je vais affronter ce week-end à Suresnes. C'est un ami très proche avec lequel je détruis tous les restaurants japonais à volonté de Bobigny. Et je sais que tu veux récupérer ta manette, tu l'auras si vous gagnez (et le bouton R2 ne marche plus très bien). J'espère que ce sera un bon match''. Krogit. Allez le REC.

Jean

  • Coup d'envoi 18h30
  • Stade Jean-Moulin, 92150, Suresnes
  • Match à suivre en direct sur Twitter : @RennesRugby
Actualités

Première victoire pour l'équipe 3 en promotion d'honneur !

Equipe_3_DSC05260_-_copie

16 septembre 2018

Première victoire pour le Rec 3 dans leur tout nouveau championnat de promotion d'honneur. 18-13

Le promu rennais continue d'apprendre

REC-UCS

16 septembre 2018

Les Rennais accueillaient l'Union Cognac/Saint-Jean d'Angély en ouverture de la troisième journée. Défaits lourdement malgré de...

Marc Chauvois : ''Être les plus compétitifs possible''

U23

14 septembre 2018

Marc Chauvois, demi de mêlée passé par l'Académie du club, s'est confié avant les débuts du REC en Espoirs Fédéraux face à...

Les Noir et Blanc au révélateur charentais

RCS-REC

13 septembre 2018

Au programme de la troisième journée de championnat, les Rennais accueillent l'Union Cognac/Saint-Jean d'Angély, l'un des ténors...

Tous les actualités