REC Rugby Rennes Site officiel


Nouveau promu en Fédérale 1 le 27 mai 2018

Fédérale 1 : les arrivées

Victor Paquet : ''Un projet excitant''

Accueil > Equipes séniors > Victor Paquet : ''Un projet excitant''
Passé par le Stade Toulousain, le Stade Montois et Soyaux-Angoulême, Victor Paquet, talonneur, dépose ses bagages en Bretagne. Présentation d'un joueur de 28 ans aguerri aux joutes du haut niveau.
Victor_Paquet
Présentation de Victor Paquet ©JL
Victor Paquet
Victor Paquet (au centre) et Florent Guion face à Grenoble ©Serge Richemont

''J'ai été en contact avec Yann Moison et le REC il y a plusieurs mois. Il y a eu un très bon feeling et je marche beaucoup à l'affect. Le projet est excitant avec cette montée toute récente et ça va être l'occasion de découvrir une région que je ne connais pas du tout'' raconte Victor Paquet, nouvelle recrue réciste. Talonneur de 28 ans, le Franco-belge (1 sélection avec les Diables Noir) a été formé au ROC Charleville avant de rejoindre le Stade toulousain. Il évolue pendant près de sept ans dans la ville Rose jusqu'à l'équipe fanion. Le 5 septembre 2010, il est lancé en Top 14, à Ernest-Wallon, en entrant en jeu à la 50e minute contre La Rochelle. Il multiplie ensuite les apparitions et découvre même la Coupe d'Europe, alors nommé Heineken Cup, un soir d'hiver, face à Glasgow.

À l'intersaison 2012, il rejoint Mont-de-Marsan. ''Marc Dantin m'avait contacté car ils avaient besoin d'un talonneur supplémentaire. Il s'est fait limoger en novembre et je n'ai plus eu la chance de jouer''. Alors solide espoir du rugby hexagonal, le talonneur traverse une passe difficile puis l'ambitieux projet angoumoisin arrive sur la table. La difficile descente aux enfers se transforme en anabase : ''C'était une superbe aventure, on est arrivé dans l'inconnu en Fédérale 2 puis on a connu deux montées fantastiques jusqu'à la PRO D2. J'ai passé de super moments là-bas''. De son arrivée en Charente, il garde d'ailleurs le souvenir d'avoir jouer contre le REC alors en pleine lutte pour le maintien pour rester en Fédérale 2. ''Je me souviens très bien qu'on avait joué un samedi soir et il y avait eu une bagarre générale. On avait eu du mal ici. À cette époque, on avait terminé la saison invaincue et c'était compliqué de se déplacer car tout le monde voulait nous faire tomber''.

Après cinq saisons au SA XV donc deux en PRO D2 (31 matchs, trois essais), il débarque donc en Bretagne pour un nouveau projet. Plein d'humilité. ''Avant de prétendre amener quelque chose, il va falloir que je fasse mes preuves. Ensuite j'espère pouvoir apporter à ce club en pleine ascension''. Dans la poule 1, il a déjà affronté la plupart des futurs adversaires du REC. ''On avait joué contre Rouen en match de montée en F1, Dax en PRO D2, Cognac, Niort, Nantes et Suresnes en Fédérale 2. Bergerac en amical. Il y aura forcément des équipes qui décevront et des surprises. J'espère qu'on en sera (sourire)''. Le talonneur qui peut également officier en tant que pilier gauche vient donc renforcer le pack du REC dans l'aventure de la Fédérale 1. À lui de conclure, ''c'est difficile de débarquer dans un groupe, je vais arriver sur la pointe des pieds, et le terrain fera le reste''.

Jean

Actualités

Première victoire pour l'équipe 3 en promotion d'honneur !

Equipe_3_DSC05260_-_copie

16 septembre 2018

Première victoire pour le Rec 3 dans leur tout nouveau championnat de promotion d'honneur. 18-13

Le promu rennais continue d'apprendre

REC-UCS

16 septembre 2018

Les Rennais accueillaient l'Union Cognac/Saint-Jean d'Angély en ouverture de la troisième journée. Défaits lourdement malgré de...

Marc Chauvois : ''Être les plus compétitifs possible''

U23

14 septembre 2018

Marc Chauvois, demi de mêlée passé par l'Académie du club, s'est confié avant les débuts du REC en Espoirs Fédéraux face à...

Les Noir et Blanc au révélateur charentais

RCS-REC

13 septembre 2018

Au programme de la troisième journée de championnat, les Rennais accueillent l'Union Cognac/Saint-Jean d'Angély, l'un des ténors...

Tous les actualités