REC Rugby Rennes Site officiel


Nouveau promu en Fédérale 1 le 27 mai 2018

Fédérale 1, avant-match – J9

Simon Piaud, du Rouge au Noir

Accueil > Equipes séniors > Simon Piaud, du Rouge au Noir
Passé par les centres de formation de La Rochelle puis de l'UBB avant d'évoluer pendant près de cinq ans sous les couleurs rouges et blanches de Niort, Simon Piaud, ouvreur de 27 ans, a déposé ses valises en Bretagne cet été. Portrait avant la réception de son ancien club dans une confrontation qui pourrait offrir au vainqueur la bonne opération du week-end.
RNR-REC
Simon Piaud défend face à Fabien Vincent contre Rouen ©André Roques
REC-Lagon
Simon Piaud et Vincent Wenger (au premier plan) avant Langon (J5) ©Jacques Moureau
REC-Langon
Après avoir battu Langon et Trélissac sur leurs terres, les Bretons doivent enchaîner à domicile face à Niort ©Jacques Moureau

Il y a d'abord eu la plongée dans le grand bain. En même temps que le REC découvrait la Fédérale 1, Simon Piaud portait pour la première fois les couleurs noires et blanches sur la pelouse de l'US Dax. Titularisé en premier centre au Stade Maurice-Boyau, il avait remplacé au pied-levé Ryan Dubois. Puis il a retrouvé son poste d'ouvreur, commençant à Bergerac, Rouen et au Bassin d'Arcachon. Et si Simon explique faire notamment du rugby ''pour l'aspect contact'', il avait prouvé son penchant pour le combat en Normandie à Mermoz, sortant en deuxième-période sur knock-out après avoir rendu une prestation aboutie et surtout pleine de vaillance. 

Le néo-réciste a dans un premier temps débuté le rugby à La Rochelle à l'âge de cinq ans. Il fait toutes ses classes chez les Maritimes puis entre au centre de formation où il évolue pendant deux ans. ''La Rochelle c'est mon club de cœur, j'y ai connu de supers années avec de très bons groupes''. Il côtoie Zeno Kieft, Steeve Barry, Jules Le Bail, entre autres, passés professionnels depuis, avant de rejoindre le centre de formation de l'Union Bordeaux-Bègles. ''Je voulais voir autre chose, grandir en partant de chez moi et connaître d'autres manières de fonctionner pour progresser''. C'est d'ailleurs chez les Scapulaires qu'il a vécu l'un de ses tous meilleurs souvenirs rugbystiques. ''On se déplaçait à La Rochelle avec l'UBB en Espoirs, je passe deux drops et on gagne 6-5. En général, lorsqu'un joueur fait le chemin entre les deux clubs, ce n'est pas forcément bien vu donc je me rappelle bien de ce moment (sourire)''. À Bordeaux, il joue notamment avec Jefferson Poirot désormais international français et capitaine de l'UBB ou encore Darly Domvo, arrière (45 matchs de Top 14), devenu son ''meilleur ami''. 

Saveur particulière

Au terme de ses années de formation, celui qui peut également évoluer à la mêlée, signe au Stade Niortais, alors en Fédérale 2. Il s'impose rapidement comme un titulaire régulier chez les pensionnaires d'Espinassou et connait les années fastes du club à cet échelon. ''On s'est qualifié tous les ans en play-offs et il y a eu la montée en Fédérale 1. L'an passé, on y était promu et on termine septième à quatre points des phases finales. C'était de belles années''. L'aventure se conclut toutefois difficilement pour celui qui a plusieurs fois été capitaine des Rouges et Blancs. ''Je n'ai pas été conservé l'an passé et à vrai dire je n'ai pas apprécié la manière dont ça s'est fait''. Le match de dimanche sera quoi qu'il en soit particulier pour Simon. ''J'ai rencontré de belles personnes là-bas, j'ai joué avec des amis, je me suis beaucoup investit pour l'équipe, ce match aura une saveur particulière''. 

Il voit ce neuvième match de la saison et cette confrontation face à son ancien club (désormais Niort Rugby Club) comme une occasion de ''coller au wagon du haut. C'est un match très important face à un concurrent direct''. Et sur le plan du terrain face à une équipe qu'il connait si bien ? ''Je dirais que c'est une formation qui envoie du jeu, c'était l'ADN du club, mais l'effectif a changé de moitié cette année et un nouveau coach des avants est arrivé. Il semblerait que le pack soit devenu leur point fort. Donc devant, il va falloir répondre très présent, être fort sur la défense collective. Et réussir à mettre la main sur le ballon. Ça risque d'être serré''. 

Avant de rejoindre le REC, Simon avait eu l'occasion d'affronter le club en Fédérale 2 et voit ''une belle évolution. Quand on les affrontait au départ avec Niort, ils jouaient le maintien, le club s'est structuré et ça paie maintenant''. Désormais passé dans les rangs bretons, recruté après avoir été en contact avec Romuald François, qu'il a connu à La Rochelle, il s'est très vite intégré aux Noir et Blanc : ''J'ai pris mes marques rapidement. Le projet de jeu me plaît, les gars commencent à me connaître, à me trouver sur le terrain. Et réciproquement. Je me sens de mieux en mieux ici. Je recherchais un projet sain et ça me convient''. Auteur d'une superbe transversale face au RCBA qui a amené l'essai de Jean Forgue et lancé les Bretons vers la remontée au score, l'ouvreur est en passe de devenir un véritable réciste. Et dimanche à 15 heures, il défendra les couleurs du REC pour envoyer l'équipe dans le wagon des qualifiables aux play-offs.  

Jean

  • Coup d'envoi 15h
  • Stade Commandant Bougoin, 35000, Rennes
  • Lever de rideau U23 : REC - RC Vannes (13h)
  • Match à suivre en direct sur Twitter : @RennesRugby
Actualités

Amertume et réalisme froid, difficile revers face au Niort Rugby Club

REC-NRC

12 novembre 2018

Au terme d'une partition hachée, les Rennais se sont inclinés devant Niort. Le bonus défensif arraché à la dernière minute est...

Au forceps, le REC arrache la victoire devant le Bassin d'Arcachon

RCBA-REC

05 novembre 2018

Au programme de la huitième journée, les Rennais se déplaçaient à la Teste-de-Buch pour défier le RC Bassin d'Arcachon, qui restait...

Une défaite et ça repart pour l'équipe senior 3

REC3_44770212_2377864298896211_1358280671465832448_n

02 novembre 2018

Défait d'un point contre Treiz Treger(21-20), l'équipe du REC 3 repart au combat contre Muzillac, plus déterminé que jamais. Retour...

Ligne de front face au Bassin d'Arcachon

REC-SAT

01 novembre 2018

Avant le début du troisième bloc et le déplacement au Bassin d'Arcachon, Gaëtan Béraud, capitaine et numéro huit, présente ses...

Tous les actualités