REC Rugby Rennes Site officiel


Nouveau promu en Fédérale 1 le 27 mai 2018

Avant-match, J10

Entretien avec Morgan Ouvrard avant Drancy

Accueil > Equipes séniors > Entretien avec Morgan Ouvrard avant Drancy
Pour le compte de la dixième journée, les Noirs et Blancs vont accueillir la solide formation de Drancy. Morgan Ouvrard, talonneur du groupe première, s'est confié avant la rencontre. Sans détours, comme il en a l'habitude.
REC
Morgan Ouvrard et Sébastien Magnan avant la rencontre face à Gennevilliers (4e journée) ©Jacques Moureau
REC-LeRheu
Gaëtan Béraud, Morgan Ouvrard, Eddie Gauche et Alexandre Gueroult face au Rheu en ouverture du championnat ©Jacques Moureau
Mêlée
Morgan Ouvrard, au talon, encadré par Bastien Le Picaut (à gauche) et Maxime Beaujean ©Jacques Moureau

''Je ne suis pas un adepte des grandes envolées'' (rires). Morgan, en Bretagne depuis près d'un an, a ainsi débuté l'entretien. Joueur de l'ombre, excellant dans les tâches obscures, il s'est imposé en quelques mois comme un cadre du pack noir et blanc, reconnaissable par son casque blanc et vert et par son pas de l'oie avant chaque percussion.
 

J'ai 28 ans, je suis originaire de Bordeaux mais j'ai grandi au Havre où j'ai commencé le rugby en Cadets. Je suis plutôt souriant et joyeux en dehors du terrain, la loyauté est une vertu qui est très importante pour moi. À part cela, je sors souvent des conneries (rires).

Après avoir fait ses armes sous les couleurs du HAC, plus ancien club de France, créé en 1872 (!), il rejoint ensuite Caen avant de défendre les couleurs du Stade Nantais pendant près de huit ans. Il y aura connu les joies de deux montées et de plusieurs saisons qui auront permis à Nantes de devenir une place forte du championnat jusqu'à atteindre la Fédérale 1, il y a un an et demi.

Je suis arrivé en première année senior, le club venait de descendre en Fédérale 3 et est remonté un an après. Ensuite, on a joué en Fédérale 2 avant d'atteindre la Fédérale 1 qui était l'objectif annoncé depuis un certain temps. Cette dernière saison à Nantes (2015/2016), pour moi, reste un grand souvenir. C'était un gros groupe avec une très bonne ambiance qui a mené le club jusqu'en F1.

Après avoir silloné la Normandie et les Pays-de-la-Loire, ''Mom's'' pose ses bagages à Rennes, à l'été 2017.

C'était une très bonne première saison, ici. Surtout qu'on visait le maintien et qu'on a atteint les phases finales. Je suis très content d'être à Rennes. Le fait de passer si proche du match de montée l'an passé (NDLR : les Bretons avaient échoué à quelques points de jouer le match d'accession) donne encore plus envie d'y accéder cette saison.

Conscient du très bon début de saison, le talonneur noir et blanc appuie sur la montée en puissance du groupe qui a marqué les esprits en battant Chartres puis Bobigny lors des deux premières rencontres du troisième bloc.

Il faut continuer, tenir l'invincibilité le plus longtemps possible et rester maîtres à domicile. On a bien démarré le championnat, le début du troisième bloc avec des victoires face à des concurrents confirme nos ambitions. On a eu beaucoup de pression lors du dernier match à Bobigny, on a su s'adapter au cours de la rencontre, c'est très positif. J'ai l'impression que le groupe progresse et qu'on est de plus en plus solidaires.

Si Morgan s'avère satisfait du démarrage des troupes de Courties et Moison, il martèle qu'il ne faut surtout pas s'arrêter en si bon chemin et continuer à confirmer de rencontre en rencontre.

On a un groupe de bosseurs, on est bien entourés. On est invaincus jusqu'ici mais il ne faut surtout pas s'endormir, continuer à travailler, rien n'est fait. Match par match, on doit avancer et garder en tête nos ambitions. Le groupe a beaucoup de potentiel et on doit viser de faire mieux que l'an dernier.

Pour les Rennais, cette dixième journée constitue l'ultime match à domicile de 2017. Une année civile au cours de laquelle ils n'ont pas encore perdu, sur leurs terres. Face à eux, le Rugby Club Drancy, sixième de la poule. Les Drancéens habitués au yo-yo entre la Fédérale 3 et la Fédérale 2, se sont installés il y a deux ans à cet échelon, débarquant même en play-offs l'an dernier, se payant le luxe de battre Niort, en 1/16e aller. Les Bleus soufflent le chaud et le froid depuis le début de la saison. Battus deux fois à domicile, les coéquipiers du buteur et meilleur marqueur Vincent GASSIÉ (ancien joueur de Bobigny) se sont imposés à trois reprises hors de leurs bases (à Marcq, Domont et Saint-Denis), et vont viser la passe de quatre en débarquant en Bretagne.

On est chez nous. Sans être breton de naissance, je me considère comme chez moi à domicile. L'année dernière, on n'a pas perdu. On aborde chaque match comme des compétiteurs et il y a cette bonne pression avant chaque rencontre, encore plus sur nos terres. C'est difficile à matérialiser par des mots mais c'est une atmosphère particulière. Concernant Drancy, ça va être une équipe accrocheuse, c'est certain. C'est à nous de mettre notre jeu en place. Chaque match est un test.

Sérieux au cours de l'entretien, le talonneur rigole au moment de conclure par un ''tu dis quoi ?'' devenu légendaire avant de lancer un ''Krogit'', attendu et de remercier sa famille et ses proches pour le soutien. Sans jamais dire le mot de trop.

Jean

-Dimanche 03 décembre
-13h30 pour les Espoirs
-15h pour la première
-Match à suivre en direct sur Twitter : @rennesrugby 

Actualités

Morne Vletter : ''Hâte de débuter cette nouvelle aventure''

Morne_Vletter

14 juillet 2018

Après avoir évolué à Soyaux-Angoulême, Strasbourg et Limoges en France, l'ouvreur Morne Vletter dépose ses bagages en terre rennaise....

Jérémy Boyadjis : ''Assumer et tout donner''

Jérémy_Boyadjis

10 juillet 2018

Pilier rugueux, Jérémy Boyadjis, passé par Pau, Auch, Rouen et Chambéry débarque en Bretagne, plein d'ambitions. Présentation.

Timothé Massicot : ''Un club avec une forte identité''

Timothé_Massicot

06 juillet 2018

Polyvalent sur les postes de demi de mêlée et demi d'ouverture, Timothé Massicot quitte le Stade Nantais pour rejoindre le REC....

Victor Paquet : ''Un projet excitant''

Victor_Paquet

03 juillet 2018

Passé par le Stade Toulousain, le Stade Montois et Soyaux-Angoulême, Victor Paquet, talonneur, dépose ses bagages en Bretagne. Présentation...

Tous les actualités