REC Rugby Rennes Site officiel


Nouveau promu en Fédérale 1 le 27 mai 2018

Fédérale 2B

Antoine Pamiseux, deuxième-ligne des Espoirs : ''On sait que l'on va être attendu''

Accueil > Equipes séniors > Antoine Pamiseux, deuxième-ligne des Espoirs : ''On sait que l'on va être attendu''
Antoine Pamiseux, joueur du groupe Espoir est revenu sur la très grosse phase aller de la réserve noire et blanche (dix victoires en onze matchs) et s'est penché sur les objectifs bretons pour la suite de la saison. Entretien.
Espoirs
Antoine Pamiseux, deuxième-ligne du groupe Espoir ©Jacques Moureau
Espoirs
Marc Chauvois aux manettes du pack de la réserve face au Rheu ; Antoine Pamiseux, Florian Ollivier, Jocelyn Duronea, François Lisé, Alexandre Catherine et Florentin Ménager font l'effort ©Jacques Moureau
Espoirs
Mickaël Hedreville (10 essais en 10 matchs) encadré par Malo Frémont, Elie Bellune et William Riffard ©Jacques Moureau

Dans une équipe réserve noire et blanche très jeune (21 ans de moyenne d'âge), ''La Pam'', deuxième-ligne taiseux, rugueux et travailleur fait partie des leaders du groupe aux côtés de Raphaël Blandel (pilier/deuxième-ligne), Nicolas Bohic Dossal (troisième-ligne) ou encore Vincent Hennequin (troisième-ligne). Joueur à la fibre réciste qui a notamment connu la Fédérale 3 au club, il s'est confié, à la mi-saison sur la première phase livrée par les Bretons, sans détours, comme à son habitude. 


Pour ceux qui ne te connaissent pas, pourrais-tu te présenter ?  

Antoine Pamiseux alias ''La Pam''. J'ai 23 ans et je suis originaire de Normandie. J'ai commencé le rugby, à Fougères, en 2007, au moment de la Coupe du Monde en France et j'ai ensuite rejoint le REC où j'ai d'abord joué en tutorat. Après la montée en Fédérale 2 du club, je suis parti un an en Écosse, à Oban, où j'ai pu découvrir une autre culture et un rugby différent. 

Le groupe Espoir occupe la première place du groupe au terme de la phase aller avec 10 victoires en 11 matchs (8 bonus offensifs) et compte huit points d'avance sur ses premiers poursuivants. Peut-on parler d'un bilan satisfaisant ? 

C'est très satisfaisant, le groupe est jeune même si Micka (Hedreville) fait remonter la moyenne d'âge (rires) et on sent cette envie de gagner. Nous ne lâchons rien et cela nous a plutôt réussi sur certains matchs car on a su se reprendre. L'équipe manque d'expérience à ce niveau mais cela va venir avec le temps. La seule défaite, face à Beauvais (37-33 ; 11e journée), me paraît être un mal pour un bien et a mis en relief les détails qu'il faut travailler. Cette défaite a confirmé nos points faibles et nous allons tout faire pour les corriger sur la phase retour. 

Le changement de politique sportive pour le groupe Espoir (passage d'une équipe réserve à une équipe espoir, 15 joueurs de moins de 23 ans sur la feuille de match) se déroule bien alors ?  

Tout à fait, comme tout changement, il faut reprendre des repères et construire autour. Tout n'est pas parfait mais on avance pour y arriver. Même si aujourd'hui on nous appelle les ''Espoirs'', ''l'esprit de la B'' est toujours présent dans ce groupe. 

Peut-on dire que le groupe est monté en puissance au cours de cette première phase ?  

De telles performances n'étaient pas forcément attendues au début saison, car le groupe est jeune et que tout le monde ne se connaissait pas. Les changements de staff et la rotation des joueurs ont nécessité de l'adaptation : sur le premier match, nous n'étions que treize joueurs de l'année dernière. On a appris à jouer ensemble et, désormais, nous connaissons nos capacités. À la fin de cette phase aller, si nous avons dix victoires au compteur c'est qu'elles sont méritées. 

Quel est le match référence selon toi ? 

Pour moi, il y en a deux, celui contre Gennevilliers (4e journée, domicile, 34-3) et celui à Marcq (5e journée, extérieur, 0-44). D'abord Genneviliers parce que nous n'avons pas baissé de rythme et su marquer dans nos temps forts ; Marcq car on a su dérouler notre jeu sans prendre d'essai. Nous étions chez les deuxièmes et nous savions qu'ils allaient pas nous faire de cadeaux. 

Quels sont les points forts du groupe ? 

Tout d'abord, cette jeunesse est une force. Ensuite c'est l'effectif ; il y a des profils différents qui nous permettent d'avoir de la conccurence entre nous, cela entraîne la progression et tire le groupe vers le haut. Nos points forts sont nos 3/4 diront les adversaires et sans nos avants, ils ne pourraient pas avoir de ballon. Le point fort de cette équipe, c'est ce groupe. 

Qu'est ce qu'il reste à travailler pour la suite de la saison ? 

Notre expérience, notre vice, il va falloir savoir être malin, être fin aux moments opportuns, c'est ce qu'il nous manque. On sait que l'on va être attendu donc on va tout travailler pour ne pas être défaillants. Rien n'est jamais acquis. 

La phase retour va débuter avec le derby face au Rheu (3e), un concurrent direct ; un tournant d'entrée ? 

C'est un match différent des autres car les derbies ont une atmosphère bien particulière. On va aller chez eux et ce n'est jamais facile de gagner là-bas. Certains ont gardé des traces du premier derby de la saison que nous avons remporté ; donc on va être très attendu et on va se préparer en conséquence. 

Merci Antoine. Un dernier mot ?

Solidarité et respect des règles. 

Jean

-51 joueurs ont été utilisés en Espoir au cours de la phase aller.

-La moyenne d'âge du groupe est de 21 ans.

-Meilleurs marqueurs d'essais : Mickaël Hedreville (10 essais), Norman Bourrier (5 essais), Maxime Cormier (5 essais).  

Actualités

Les Noir et Blanc de retour à l'entraînement

Reprise

17 juillet 2018

Ce mardi 17 juillet, le groupe première a retrouvé le stade Crubillé à un mois et demi de la reprise du championnat.

Morne Vletter : ''Hâte de débuter cette nouvelle aventure''

Morne_Vletter

14 juillet 2018

Après avoir évolué à Soyaux-Angoulême, Strasbourg et Limoges en France, l'ouvreur Morne Vletter dépose ses bagages en terre rennaise....

Jérémy Boyadjis : ''Assumer et tout donner''

Jérémy_Boyadjis

10 juillet 2018

Pilier rugueux, Jérémy Boyadjis, passé par Pau, Auch, Rouen et Chambéry débarque en Bretagne, plein d'ambitions. Présentation.

Timothé Massicot : ''Un club avec une forte identité''

Timothé_Massicot

06 juillet 2018

Polyvalent sur les postes de demi de mêlée et demi d'ouverture, Timothé Massicot quitte le Stade Nantais pour rejoindre le REC....

Tous les actualités